Devil Angel
Connectez vous et accédez à tout notre contenue Smile
Ce forum peut avoir du contenu qui pourrait choquer les personnes non averti.

Le chat, ses légendes et ses superstitions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le chat, ses légendes et ses superstitions

Message par Ghost-Spirit le Mer 4 Nov - 16:35



Le chat, ses légendes et ses superstitions


Au coeur de toutes les passions, inspirateur des écrivains, des poètes et des illustrateurs, incarnation du diable ou ami des sorcières, victime des croyances populaires, tour à tour maléfique et porte-bonheur, le chat noir connaît bien des mésaventures! Bien que réhabilité, le chat noir divise encore son public : certains l'adorent, d'autres en ont peur... une chose est sûre, il ne laisse jamais indifférent! Les superstitions liées au chat noir sont nombreuses. Il est réputé pour être l'animal du diable et l'emblème des sorcières.
Mais d'où vient cette assimilation ? A l'origine, le chat noir était un bon présage. Pour les anciens égyptiens par exemple, il était le symbole de la déesse Bastet. Au contraire, c'était le chat blanc qui portait malheur.

La légende du chat noir date de bien avant le Moyen-âge. Il a toujours, ou presque était associé à la sorcellerie. Selon la légende, avant la création du monde, il existait une déesse de l'obscurité nommée Diane. Celle-ci aima Lucifer qui possédait un chat. Diane et Lucifer eurent une fille, Aradia. Lucifer envoya sa fille et son chat sur la terre pour enseigner aux hommes la magie noire. ”

Mais l'association entre le chat et la sorcellerie ne date que du XIIIème siècle. L'Église voulait lutter contre les rites païens, encore très ancrés et inventa le chat démoniaque (en rapport avec la légende de Diane et Lucifer). Ce chat symbolisait le monde des ténèbres qui éloignait le bon chrétien du droit chemin. On le soupçonnait des pires forfaits. Il participait à des sabbats mystérieux en compagnie du diable. C'était donc la parfaite représentation de Satan.

C'est aussi à cette époque que naît la superstition. Aux alentours du XIIIe siècle, le chat est “officiellement” associé à la sorcellerie. Rappelons-nous que l'Église, afin de contrer au paganisme, amorce une campagne contre la sorcellerie. L'Inquisition dépeint donc le la sorcière comme un être solitaire et asocial.
Plusieurs vieilles femmes seules, ayant un chat pour animal de compagnie, sont des boucs émissaires tout choisis!

Des milliers de femmes innocentes sont ainsi torturées, brûlées ou noyées... avec leur chat, noir de préférence. C'est le cas notamment avec le procès de 1561, où l'on accusa des femmes de se transformer en chattes pour tenir leurs sabbats. Ces procès se finissaient toujours par la mort des accusées mais également des pauvres animaux. Ces derniers étaient jugés comme des personnes.

Mais contrairement à la croyance que le chat noir était le familier des sorcières, il semblerait que les “vraies” sorcières lui préféraient le chat “Tabby”, Qu'importe, le chat noir était tantôt la réincarnation du diable ou de la sorcière car, une autre croyance voulait que celle-ci soit capable de se transformer en chat. Ce pouvoir était toutefois limité à neuf transformations, d'où l'expression qu'un chat possède neuf vies.

De plus, lors du procès des Templiers, il est fait mention d'adoration de Lucifer qui apparaissaient à ses adeptes sous la forme d'un chat. En 1233, toute personne accueillant un chat noir sous leur toit risquait donc le bûcher... à moins que le chat “noir” ait au jabot une petite touffe de poils blancs appelée “marque de l'ange” ou “doigt de Dieu”, alors chat et propriétaire étaient éventuellement épargnés.

Dans l'esprit populaire, les dents du chat noir étaient venimeuses, sa chair empoisonnée, ses poils mortels, si vous en avaliez quelques uns. Et que dire de ses yeux “chargés d'étincelles” que le plus malin des hommes ne parvient pas à sonder. Il faut dire que l'activité nocturne du chat renforce les suspicions... Outre les supplices affreux infligés à nos pauvres petites bêtes, on leur a causé bien d'autres misères. Entre autres, on a longtemps ferré les chats pour éviter qu'ils surprennent dans la nuit.

N'est-ce pas que rencontrer un chat noir à minuit, c'est Satan en personne qui vient vous acheter votre âme! Et lors de funérailles, la rencontre avec un chat noir était encore plus néfaste puisqu'elle présageait la mort imminente d'une personne du cortège. Pour contrer la malédiction, le cortège changeait d'itinéraire pour se rendre au cimetière!

Le chat noir, mystérieux et doté de pouvoirs étranges, doit également son malheur à ses vertus de guérisseur. Autrefois, on vantait les mérites de la peau de chat noir contre les rhumatismes. Et pour se remettre d'une mauvaise chute, un seul remède: trancher la queue d'un chat noir et en sucer le sang!

Malgré les différents rôles que le chat a joué dans les traditions populaires, son aspect maléfique est retenu. Encore aujourd'hui, n'est-il pas associé à l'Halloween et aux sorcières des livres de contes. Il faut avouer cependant que les chats noirs d'aujourd'hui sont tout à fait bénins!


Le Diable qui accompagne la mort

Laurence Bobis, dans son livre « Une histoire de chats» rapporte de nombreuses légendes sur les chats noirs qui prédisent la mort. Elle relate notamment, selon une légende cathare que Gaufrid, l’Inquisiteur de Carcassonne a été trouvé mort sur son lit entouré de deux chats noirs.

Gautier de Coincy parle de « chats plus noirs qu’un sac de charbonnier » qui entourent l’usurier qui va mourir.
Ou encore selon Césaire de Heisterbach, dans un couvent, une colombe perchée au-dessus de la cellule d’un moine agonisant, est attaquée par un chat noir. Le chat noir est ici assimilé au Diable qui guette l’âme du mourant. C’est l’opposition du malin et de la colombe innocente.

Le chat noir qui cause la mort


Une autre légende belge du XII ° siècle, toujours rapportée par L. Bobis, fait allusion à la coquetterie d’une jeune fille qui accepta une parure offerte par le Diable qui avait l’apparence d’un chat noir, pour se rendre à une noce. Le Diable en lui passant autour du cou la parure, l’étrangla.

Lors de l’enterrement de la jeune fille, le cercueil était si lourd que même six personnes ne pouvaient le soulever. Alors, on ouvrit le cercueil qui ne contenait plus qu’un chat noir qui s’enfuit.

Un pêcheur qui avait fait le vœu d’offrir un poisson à Dieu et ne l’avait pas réalisé, pêcha dans ses filets un chaton noir qu’il introduisit dans sa maison pour chasser les souris. Le chat a étranglé toute sa famille.

Le chat noir sacrifié

Le chat noir était aussi une victime offerte en sacrifice à Satan.

En Écosse, le rituel du « taghairm » consistait à offrir au Diable, des chats noirs exclusivement, qu’on faisait rôtir vivants, embrochés. Attiré par les hurlements des malheureux, Satan apparaissait sous la forme d’un chat et exauçait les vœux des participants, notamment il leur donnait le pouvoir de se rendre invisible…
Au XII° jusqu’au XVII° siècle, des fêtes traditionnelles furent organisées à Metz, Melun ou Paris ; les chats noirs y étaient brûlés vifs dans des paniers jetés dans des feux. Le Diable doit souffrir !


Le chat noir réhabilité


Même s’il était craint, durant tout le moyen âge, le chat était aussi considéré comme un animal utile. Non seulement il attrape les souris mais on lui reconnaît d’autres vertus parfois surnaturelles :

Le pouvoir du chat noir sur les éléments


Au moyen âge, le chat noir, s’il est craint, n’est pas toujours obligatoirement néfaste. Par exemple, les marins qui avaient l’habitude d’embarquer des chats sur leurs bateaux, pour lutter contre les rats et les souris, en avaient un grand respect.
Si, un homme en colère se permettait de jeter un chat noir pardessus bord, ils pensaient avec beaucoup d’angoisse que cela allait déclencher la colère des éléments.

Ils étaient aussi persuadés que, placé sur le pont, en cas de calme plat, il pouvait aider à lever les vents.

Les vertus exorcistes et thérapeutiques du chat noir

Bien que dans l’esprit populaire du Moyen-âge, le chat avait une image plutôt nocive : porter la fourrure d’un chat faisait maigrir, manger de la cervelle d’un chat intoxiquait et faisait perdre la raison, au contraire, le chat noir était souvent utilisé en pharmacopée :

selon le manuscrit des Kiramides, au XII° siècle, les testicules du chat noir avec du sel font fuir les démons et un cœur de chat noir attaché au bras gauche anesthésierait de toute douleur.

Le chat noir comme animal de compagnie

Si des pratiques cruelles envers les chats se sont perpétuées jusqu’au milieu du XVIII° siècle, on a perçu bien avant une évolution des esprits montrant plus de sensibilité envers ces petits compagnons et même envers les chats noirs. L. Bobis cite l’exemple de « Mme de La Sablière, amie de La Fontaine, qui résolut de se défaire de sa passion des chiens en les remplaçant par des chats noirs et fut définitivement séduite par ces animaux ».

On dit que le chat a la propriété d'absorber le magnétisme négatif d'un endroit ou d'une personne (il vient se coucher sur vous quand vous êtes malades à l'endroit ou vous avez mal ou enlève le stresse en se frottant sur vous ) , si il a un endroit préféré pour dormir c'est un point tellurique négatif de la maison au contraire d'un chien qui se place toujours sur les bon endroit tellurique positif).

Dans les rituel il peux être utile pour absorber le négatif d'un rituel, sans lui créer de mal !.

D’ailleurs, si l’Occident pensait que le Diable était incarné en chat noir, ce n’a pas été le cas chez les musulmans pour qui le chat était un animal respectable qui gardait la maison, qu’il soit noir ou d’autres couleurs ; le prophète Mahomet était ami des chats et on rapporte qu’un chat s’étant endormi sur son manteau, il a préféré le couper plutôt que de déranger le chat. Au Maghreb c’est le chien noir qui porte malheur ; d’ailleurs, le chien reste à l’extérieur des maisons alors que le chat même noir y est un hôte privilégié.

_________________




"La mort n'est que le debut de la vie"
avatar
Ghost-Spirit
Fondateur
Fondateur

Féminin Bélier Rat
Messages : 747
Date de naissance : 17/04/1984
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 33
Localisation : Entre ici et le paradis.......

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum