Devil Angel
Connectez vous et accédez à tout notre contenue Smile
Ce forum peut avoir du contenu qui pourrait choquer les personnes non averti.

Maison d'amityville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maison d'amityville

Message par Ghost-Spirit le Mar 22 Déc - 21:49



"La maison du diable" comme on l'appelera plus tard, est construite en 1928. De style colonial à trois étages, elle située 112 Ocean Avenue, dans les quartiers aisés d'Amityville (Long Island), non loin de New York.
Les DeFeo (1974)
Avant la tragique nuit oû c'est terminé leurs vies, les DeFeos étaient des gens normaux qui aimaient la vie. Les membres de la famille DeFeo étaient Ronald Sr., Louise, Ronald Jr., Poignez, Allison, Mark et John Matthew. Ronald DeFeo Jr., le seul survivant , a été accusé de six condamnations à perpétuité dans la Prison de Greenhaven. Ils habitaient au 112 Océan Ave. (actuellement, le nom de la rue et l'adresse ont été changé ). Les DeFeos vivaient dans un appartement dans Brooklyn, proche d'où M. DeFeo travaillait. Ils étaient enchantés de leur nouvelle vie depuis qu'ils avaient déménagé à Amityville, surtout pour la maison, car ils avaient maintenant 2 1/2 étages de plus qu'un sous-sol fini. Comme un emblème de leur nouvelle vie, un signe a été ajouté au jardin devant la maison où il est inscris, "HAUTS ESPOIRS" (traduction mot à mot).

Le meurtre

Mercredi 13 Novembre 1974 vers 3 h du matin, Ronald DeFeo Junior finit d'écouter un film appelé Castle Keep. Il prend son fusil 35 mm et assassine son père, sa mère, ses deux frères et deux soeurs pendant qu'ils dorment dans leurs lits. Certains sont tués dans leur sommeil, d'autres auront le temps de se réveiller avant leur assassinat :




  • Ronald Senior reçoit 2 balles dans le dos. Entrées par le cou, elles traversent ses reins et sa colonne vertébrale. Le corroner indique que la victime a essayé de se déplacer vers le haut avant de mourir. Il a été vivant de quelques secondes à quelques minutes avant de sucomber à ses blessures.
  • Louise reçoit elle aussi 2 balles : une entre et sort par son poignet gauche. La 2ème détruit son poumon, son diaphragme, sa cage thoracique et son foie. Elle se dirige vers la porte et meurt 10 mn après la fusillade.
  • Mark et John reçoivent des tirs à bout portant (moins de 2 pouces). Les balles pénétrent le coeur, les poumons, le diaphragme et le foie de chaque victime. La moelle épinière de John est touchée sévèrement.
  • Allison est réveillée et a le temps de voir la muselière du pistolet avant qu'il reçoivent la balle en plein tête. La balle est sortie, a frappé le mur et a rebondi par terre.
  • Dawn à reçu une balle à bout portant également (moins de 3 pouces) dans le bas de son cou. La balle est sortie par l'oreille gauche.



La police


La police croit que les voisins n'ont rien entendu car la maison agissait comme un château fort et aurait assourdi le son. De plus, le chien DeFeo aboyait bruyamment pendant tout le temps des meurtres.

Les DeFeos croyaient très probablement que Ronald DeFeo Jr regardait encore Castle Keep, une émission particulièrement violente et remplie de tirs bruyants. DeFeo Jr. écoutait la télévision très fort, ce qui pourrait expliquer pourquoi les enfants ne se sont pas réveillés. M. et Mme DeFeo ont été les premiers à être assassinés et les enfants n'avaient aucune raison d'être alarmés parce qu'ils dormaient dans leur maison, dans leurs lits. Les autopsies ont révélé que les DeFeos n'ont pas été drogués au dîner et il a été prouvé que Mme DeFeo et Allison se sont réveillées. Ronald DeFeo Jr. déclarera durant son interrogatoire que Dawn s'était réveillée et lui a demandé quel était le problème. Il lui a dit de se recoucher, se qu'elle a fait, et c'est alors qu'il l'a abbatue. Il est dur de dire si ce qu'il raconte est vrai car il a créé beaucoup de versions différentes des meurtres pendant l'interrogatoire de la police.

Les Lutz (1975-1976)

Etait-elle vraiment hantée ? C'est ce que se demandent encore les gens. Bien que les propriétaires suivants n'aient pas été gênés par des incidents inhabituels, les Lutz, eux, déménegeront au bout de 28 jours, chassés par des "événements surnaturels", sous forme d'activité poltergeist et d'apparitions démoniaques. S'agissait-il réellement d'une histoire vraie ? Certains affirment aujourd'hui que toute l'affaire n'était qu'un canular, une escroquerie perpétrée par les Lutz pour gagner de l'argent. Ceux qui croient à l'histoire disent au contraire que la thèse du canular n'a été élaborée que dans le but de décourager les hordes de curieux qui, après la sortie du livre (1977) et du film (1979), sont venus en masse à Amityville pour jeter un coup d'œil sur l'attraction locale : la désormais célèbre "maison du diable".

En dépit de la controverse, c'est une histoire effectivement terrible qui est à l'origine des affirmations selon lesquelles la maison d'Océan Avenue serait hantée. N'ayant pas réussi à convaincre les jurés qu'il avait obéi à l'injonction de voix lui intimant l'ordre de tuer, DeFeo est déclaré responsable de ses actes; inculpé d'homicide sous 6 chefs d'accusation, il est condamné à 25 ans de prison pour chacun d'entre eux. Après cet épisode sanglant, la grande maison d'Océan Avenue est mise en vente à un prix dérisoire. George Lutz, propriétaire d'une compagnie de géomètres qui bat de l'aile, visite la propriété avec sa femme Kathy. Malgré le passé macabre de la grande demeure, ils croient avoir trouvé la maison de leurs rêves et s'en portent acquéreurs.

Voix de l'au-delà ?

Les Lutz emménagent avec leurs 3 enfants le 18 Décembre 1975. Une de leurs premières actions est de demander à un prêtre de venir bénir la maison. Au cours de la bénédiction, le prêtre dit entendre une voix, forte, semblant venir de nulle part, lui disant simplement : Allez-vous en !
Une fois, la maison se remplit d'une puanteur irrespirable et la porcelaine de la salle de bains est tachée d'un dépôt noir résistant à tous les détergents. Au coeur de l'hiver, la maison sera également infestée de centaines de mouches [Anson].
Maison infernale Un lion de céramique de plus de 1 m de haut se met à bouger tout seul. On trouve des empreintes de sabots fourchus dans la neige tout autour de la maison. Les traces menent tout droit à la porte du garage qui avait été arrachée de ses gonds, une prouesse qui aurait nécessité, selon Anson, une force au-delà de celle d'un être humain. Les Lutz arrivèrent rapidement à la conclusion que la maison de leurs rêves était en fait un endroit cauchemardesque hanté par des démons maléfiques.

Kathy Lutz est la première à être véritablement terrorisée par les entités qui hantent la maison. Des bras invisibles l'enlaçent; des êtres tentent de la posséder. Toute fuite était impossible, écrivait Anson, elle avait l'impression qu'elle allait mourir. Plus tard, des marques rouges très douloureuses apparurent sur sa peau, comme si elle avait été frappée à coup de tisonnier brûlant.

A la même période, George Lutz vit à son tour des événements étranges. Il entend une fanfare défiler dans la maison, avec le bruit des bottes et le son d'instruments à vent. Il ne voit rien mais retrouva les tables, les fauteuils et le canapé poussés contre les murs du salon, comme pour laisser le passage à la cohorte endiablée. Par-dessus le marché, les Lutz affirment avoir eut plusieurs fois la visite d'êtres démoniaques. Ces entités se manifestent sous des formes très variées : immense silhouette encapuchonnée de blanc, démon cornu ou encore cochon diabolique avec deux yeux ardents.

Trop c'est trop


Puis, l'événement le plus extraordinaire, la goutte d'eau qui fit déborder le vase, a lieu une nuit de début Janvier 1976. Cette nuit-là, George n'arrive pas à trouver le sommeil, et après avoir décidé de sortir boire un verre, il se tourna vers sa femme pour la prévenir. A sa grande stupéfaction, elle ne se trouvait plus à ses côtés ; il leva les yeux : elle lévite dans les airs ! Plus horrible encore : lors-qu'il la tira par la manche pour la faire redescendre dans son lit, elle se rida et prend un instant l'apparence d'une vieille femme hideuse.

C'en est trop pour les Lutz. Ils quittent la maison le 14 Janvier 1976. Mais, selon John G. Jones, le Diable, resté lové avec malveillance autour d'elle, la tenant sous sa coupe poursuit la famille dans ses nouvelles demeures. En somme, Amityville, métaphore du démon, est partout.

L'histoire d'Amityville allait être la source d'inspiration de nombreux auteurs de livres d'horreur dans les années 1980s. La plupart se réclament de la pure fiction, mais quelques-uns prétendent raconter la «'vraie» histoire, Toutefois, dans leur grande majorité, les spécialistes du paranormal affirment qu'il n'y a )amais eu d'histoire «vraie». Selon eux. l'affaire des Lutz serait une pure fiction d'un bout à l'autre.

Esprits inhumains

Pour les Wàrren, le « mal » associé à la maison est bien antérieur à la tuerie perpétrée par DeFeo. La propriété aurait été autrefois un asile de fous pour les Amérindiens malades et mourants : Les esprits inhumains se délectent d'une telle souffrance, affirment les Warren; ils infestent les tombes de ceux qui n'ont pas été enterrés en terre consacrée.

On ne saura probablement jamais ce qui s'est passé au 112 Océan Avenue. Les Cromarty, qui ont emménagé juste après les Lutz, affirment qu'aucun phénomène bizarre ne s'est produit. Ils ont même intenté un procès aux Lutz parce qu'ils étaient assaillis de curieux réclamant des visites guidées. Ils sont parvenus à un règlement à l'amiable... Son montant n'a pas été dévoilé.

Exploitation commerciale

Best-seller aux Etats-Unis. The Amity-ville horror écrit par le journaliste Jay Anson, s'est vendu a plus de 7 millions d'exemplaires. Il relate des faits réellement vécus par cette famille d’américains moyens.

Tiré du livre, le film du même nom sort en 1979 et a un succès retentissant au box-office. Selon la publicité qui accompagne sa sortie, le film serait beaucoup plus angoissant que "L'Exorciste", car il s'agit d'une histoire vraie (ceci dit l'Exorcite était aussi basé sur une histoire vraie).

_________________




"La mort n'est que le debut de la vie"
avatar
Ghost-Spirit
Fondateur
Fondateur

Féminin Bélier Rat
Messages : 747
Date de naissance : 17/04/1984
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 33
Localisation : Entre ici et le paradis.......

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maison d'amityville

Message par Ghost-Spirit le Mar 22 Déc - 21:55

Je vous est mis une video pour compléter la suite des recherches



_________________




"La mort n'est que le debut de la vie"
avatar
Ghost-Spirit
Fondateur
Fondateur

Féminin Bélier Rat
Messages : 747
Date de naissance : 17/04/1984
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 33
Localisation : Entre ici et le paradis.......

Revenir en haut Aller en bas

interview de Georges Lutz sur le dernier film amityville

Message par Ghost-Spirit le Ven 21 Mai - 19:57

interview de Georges Lutz sur le dernier film amityville
Je continue le dossier sur Amityville! Et oui nous avons du nouveau et je me suis régaler à entreprendre mes recherches, voici les dernieres news sur l'histoire de cette maison, tout d'abord commençons par les photos récentes de la maison!

Geoges Lutz à décider de rétablir la vérité aprés que le dernier film Amythiville soit sorti, l'ancien propriétaire, incarné par James Brolin en 1979 et par Ryan Reynolds pour le dernier film. Ni l'un ni l'autre n'ont donné une image très sympathique de son personnage, passant du gentil et dévoué barbu au look hippie à un possédé par les démons qui veut tuer sa famille et son chien. L'appellation « histoire vraie » au début du générique ne peut pas être plus explicite et fait passer George pour un pur cinglé donc on imagine que sa vie n'a pas dû être facile tous les jour. Cela méritait bien un coup de fil pour en savoir plus. Allô, George ?
Amityville, la maison du Diable est l'adaptation d'un roman de Jay Anson qui raconte votre histoire. Comment se fait-il que vous n'en possédiez pas les droits ?

C'est un peu plus complexe, je partage les droits avec Jay Anson et je n'en ai pas tout seul le contrôle. L'origine du problème vient du fait que Jay a vendu les droits d'adaptation à American International Pictures sans ma permission, j'ai été mis devant le fait accompli. Cela dit, nous avons pu avoir un certain contrôle, un droit de regard plus exactement, sur le premier film mais au final, sur les 20 millions de dollars que AIP et Jay Anson ont gagné, Kathy et moi n'avons eu que 250 000 dollars pour le livre, et 160 000 dollars pour le film de Stuart Rosenberg. (1/3 est allé directement aux avocats)
D'où une certaine rancoeœur…...
Vous accepteriez cette situation sans broncher ?
Sûrement pas. Comment s'est terminée votre relation avec Jay Anson ?
Il est décédé en 1979 et nous n'avons appris les dessous de l'affaire concernant la vente des droits seulement après sa mort, donc nous n'avons pas eu le temps de lui demander quelques explications !
Depuis votre départ précipité de la maison, vous n'y êtes retourné qu'une fois ?
Après notre départ, il y a eu cinq enquêtes sur la maison. On parle souvent de la première, notamment dans le livre, mais pas des quatre autres qui sont arrivées à la conclusion que cet endroit n'était pas normal, qu'on ne pouvait pas y vivre tranquillement. Bizarrement, il a fallu attendre 2005 pour connaître les résultats de deux d'entre elles. J'y suis retourné un après-midi pour assister à une de ces enquêtes, avec un spécialiste du paranormal qui disait pouvoir débarrasser la maison des mauvais esprits. Il y avait un monde entre ce qu'il disait pouvoir faire et ce dont il était capable
Aujourd'hui, vous y retourneriez ?
Après ce que nous avons vécu, ni moi ni aucun membre de ma famille ne voudrait y remettre les pieds.
Vous avez acheté la maison 80 000 dollars, ce qui était un bon prix en raison du sextuple meurtre un an auparavant. Combien l'avez-vous revendue ?
Nous ne l'avons pas revendue. Nous l'avons quittée en janvier 1976, avons continué de rembourser les crédits jusqu'au 31 août et ensuite la banque l'a récupéré car nous voulions cesser de payer les quittances. En comptant tout ce que nous avons abandonné les meubles, les bijoux et tout ce que nous avions déjà payé, j'ai calculé que la perte avoisine les 50 000 dollars, au moins.
Pourquoi avoir tout perdu délibérément ?
Ce n'était rien à côté de la peur qui nous habitait. Nous avons voulu abandonner cette partie de notre vie et nous sommes allés à l'autre bout des États-Unis, en Californie. Au départ dans un motel, puis nous avons loué une maison.
Les propriétaires suivants de la fameuse maison ne se sont plaints que des touristes qui venaient spécialement à Amityville la voir. Quand j'ai appris ça, je me suis dit qu'ils auraient pu se poser la question avant de l'acheter !
C'est clair. Puisque vous abordez le sujet, je précise qu'aucun d'entre eux n'a fait venir de prêtre pour la bénir, et je pense que toute la différence vient de là. Mais ils n'ont pas été en sécurité pour autant. Certains ont fait faillite, d'autres ont divorcé, un des enfants y est mort d'overdose... Pas un propriétaire n'est resté plus de dix ans.
Il faut être fou pour acheter la maison hantée la plus connue du monde, non ?
Je suis totalement d'accord avec vous !
Est-ce que ça vous a traversé l'esprit d'exploiter cette maison pour des amateurs de sensations fortes, et donc d'en rester le propriétaire ?
Partager cette expérience grâce à un livre nous paraissait suffisant. Bien sûr, nous savions que nous ne pourrions échapper aux critiques qui diraient que nous l'avions fait pour de l'argent, mais nous nous sommes aussi vite rendus compte que nous n'étions pas les seuls à avoir vécu des expériences paranormales et que le livre les intéresserait probablement. Il faut savoir que dans ce genre de situation, on se demande si on n'est pas cinglé, et le fait de savoir que d'autres sont passés par là, rassure. Alors c'est vrai que l'argent perçu grâce au livre nous a bien rendu service, mais ce n'était pas notre but principal, notamment parce que j'avais de l'argent par la vente de mon entreprise de topographie, juste avant que nous emménagions en Californie.
Quand vous êtes arrivés en Californie, vos voisins savaient ce qui vous était arrivé ?
Non, pas du tout. Jusqu'à ce que le livre sorte, personne ne s'est intéressé à nous
Et quand ils ont su, quelles furent leurs réactions ?
(Rire.) J'ai eu droit à tout ! Le livre a eu moins d'impact dans le sens que moins on n'en montre, plus les gens peuvent se faire leur propre opinion, qui n'est pas forcément aussi grand-guignolesque que le film.
Grâce à Internet et votre site, on peut facilement se renseigner sur l'affaire, contrairement à l'époque. Cela vous facilite la vie ?
Oui et non. J'ai quand même deux procès sur le dos avec la MGM, cela demande beaucoup de temps et d'énergie, mais mon site me procure un plaisir incommensurable car il me permet d'être en relation avec des gens qui ont connu la même mésaventure.
Vous parlez tous les jours de la Maison ?
J'en ai très peu parlé pendant près de 20 ans et puis l'explosion d'Internet a tout changé, je dirais que depuis l'an 2000, j'en parle en effet tous les jours.
Le site officiel de la ville mérite le détour, ils essaient de faire passer cette histoire pour de la pure fiction !
(Rire.) Ils essaient de sauver les apparences en ignorant des réalités sur lesquelles les médias ne s'attardent pas. (Silence.) Pourtant, ce ne sont pas des faits banals
Qu'avez-vous pensé du remake ?
Il est épouvantable ! (« It's terrible ! ») Loin des faits réels… Je considère que c'est une insulte à ma famille et à ceux qui ont vu le film car on leur dit que c'est une histoire vraie alors que c'est faux. Ce film a été produit pour rapporter de l'argent, uniquement. Personne du Studio ne m'a jamais contacté, avant ou après le tournage. Ils ne se sont pas souciés un instant de savoir comment moi ou les membres de ma famille allaient réagir face à cette déformation totale de la réalité or, cela nous a fait beaucoup de mal. Le personnage de George Lutz, qui porte mon nom en plus, essaie tout de même de tuer sa famille. Rendez-vous compte des conséquences de telles images ?
Il est clair aussi que vous ne pouvez pas porter au film un regard détaché comme celui des millions de spectateurs !
Surtout avec autant d'invraisemblances ! La scène sur le toit sort de l'imagination d'un des scénaristes, je n'ai jamais essayé de tuer l'un des membres de ma famille, je n'ai pas haché mon chien, la scène avec le prêtre n'a rien à voir avec ce qui s'est passé, bref on aurait plus vite fait de dire ce qui s'est réellement passé. Nous avons en effet emménagé dans une maison un an après un sextuple meurtre, nous avons fait venir un prêtre pour bénir la maison, et nous l'avons quittée au bout de vingt-huit jours, épuisés par la peur
Si le film avait été plus fidèle à la réalité, aurait-il été aussi effrayant ?
Beaucoup plus. Chacun d'entre nous était touché par l'aura de la maison, et on se demandait vraiment ce qu'il se passait, on se posait de plus en plus de questions, chaque bruit nous interpellait, il était impossible d'avoir l'esprit tranquille. Nous n'arrivions pas à communiquer entre nous, chacun ressentait les choses différemment.
Le 17 septembre 1979, dans le numéro de People magazine, l'avocat William Weber déclarait : « Je sais que cette histoire est une supercherie. Nous avons créé cette histoire terrifiante avec quelques bouteilles de vin. » Pourquoi faire une telle déclaration à votre avis ?

Parce qu'il a perdu un procès contre nous ! Il disait que c'était son histoire ! Nous nous étions rencontrés à deux reprises, à peu près deux heures chaque fois, et soi-disant toute cette supercherie se serait créée à partir de là ! La justice ne l'a évidemment pas cru. Il était l'avocat de Ronald DeFeo et ils étaient aussi liés par un contrat pour se faire ensemble de l'argent sur son histoire de meurtres. Lorsque le juge s'en est aperçu, Weber a perdu toute crédibilité aux yeux de la justice car les aspirations vénales étaient mises au grand jour.
Voici une série d'affirmations fantaisistes ou non, vous allez me le dire, trouvées sur le Net. Avez-vous vu la tête de Ronald DeFeo flotter dans les airs, dans la cave ?
Non.
Avez-vous vu, avec votre femme Kathy, une vision démoniaque sur les briques à l'intérieur de votre cheminée ?
Oui.
Avez-vous vu Kathy en pleine lévitation sur votre lit ?
Oui.
Kathy a eu une vision d'une vieille femme décrépite en se regardant dans le miroir ?
Oui.
De la boue remontait à la surface des toilettes et de la vase coulait des murs ?
Non. L'eau des toilettes devenait noire en revanche. Quant à la vase, il ne s'agissait que de quelques gouttes qui traversaient le tapis, dans toutes les pièces.
Avez-vous vu un cochon volant avec des yeux rougeâtres ?
Non.
Vous n'aimez pas parler de votre dernière nuit à Amityville. Pourquoi ?
Quand on en reparle, on la revit. Je préfère la mettre de côté quelque part dans mon esprit. Le livre a aussi été écrit pour dire ce que nous voulions dire sur cette nuit-là
Mais vous n'avez pas tout dit ?
C'est exact.
Le ferez-vous un jour, même si c'est publié après votre mort ?
(Rire.) J'y songe. Je ne veux pas endoctriner les gens ou leur dire de croire ci ou ça, je veux juste leur raconter ce que nous avons vraiment vécu.
Est-ce que votre fille, très jeune à l'époque, se rappelle encore très bien de Jodie qui est dans le remake, le fantôme de la sœur de Ronald DeFeo ?
Oui, parfaitement. Contrairement à ce que montre le remake, c'était un petit garçon qui avait le pouvoir de se transformer en cochon géant. Le prénom Jodie provient peut-être du prénom John, d'un des fils DeFeo – vous prenez les deux premières lettres et vous rajoutez De. (Di phonétiquement, Ndlr.)
Vous en parlez souvent en famille ?
Rarement mais ça nous arrive, quand nous en ressentons le besoin. Nous parlons plus du mal que MGM nous a fait avec le remake.
Propos recueillis par Didier Verdurand.
Personne de la MGM n'a souhaité répondre à notre demande d'interview.
Kathy et George ont divorcé dans les années 80 mais sont restés très proches jusqu'à la mort de Kathy en 2004, suite à une maladie respiratoire, l'emphysème

_________________




"La mort n'est que le debut de la vie"
avatar
Ghost-Spirit
Fondateur
Fondateur

Féminin Bélier Rat
Messages : 747
Date de naissance : 17/04/1984
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 33
Localisation : Entre ici et le paradis.......

Revenir en haut Aller en bas

Le vrai du faux! Rétablissons la vérité

Message par Ghost-Spirit le Ven 21 Mai - 20:19

Le vrai du faux, rétablissons la vérité, les dernieres news et derniéres recherches rien que pour vous!

La vraie famille Lutz, qui a emménagé un an plus tard, le 18 décembre 1975, est-elle comme dans le film ?
George venait d'épouser Kathy, qui avait trois enfants (10, 7 et 5 ans) d'un précédent mariage. Kathy avait 30 ans, George en avait 28. Après avoir quitté leur maison d'Amityville, ils auront deux filles.

George et Kathy étaient au courant du meurtre des DeFeo avant d'acheter la maison.
Vrai. George déclare à ce sujet : « Nous en avons discuté, en famille, avant de prendre une décision. Nous sommes arrivés à la conclusion que ce ne sont pas les maisons qui tuent les gens. Les gens tuent les gens. Si nous avions été superstitieux, je ne pense pas que nous l'aurions achetée. » Rien n'a cloché lors de leur visite, la maison était agréable et tout paraissait normal.

La maison a-t-elle été bénie par un prêtre ?
Oui, le jour de leur emménagement. George a été convaincu par un de ses amis, au courant du drame qui avait eu lieu, de demander à un prêtre de venir. Après la bénédiction, le père Ray a conseillé à George de ne pas utiliser une pièce du haut comme chambre, ce qui ne posait aucun problème puisque les Lutz avaient prévu de la transformer en lingerie, réservée à la couture. On ne sait pas exactement ce qui s'est passé, le père Ray aurait entendu une voix lui demandant de sortir, et il aurait reçu une sorte de gifle alors qu'il était seul. Il n'a parlé, le visage caché, de ces événements que bien plus tard, dans l'émission de télévision In search of. Il n'a jamais mentionné les mouches. Aujourd'hui, on ne sait pas ce qu'il est devenu, on sait juste qu'il a changé d'Etat et que des sources attestent qu'il est décédé.

Quand les premiers signes sont-ils apparus ?
Peu après Noël. Cela s'est traduit par des bruits de pas dans la chambre des enfants pendant qu'ils dormaient, des craquements du parquet, une odeur répugnante… Kathy a été la première à se poser des questions. Elle s'est sentie enlacée par une présence féminine invisible et s'est confiée à George qui s'est rendu compte à quel point elle était bouleversée. Cette sensation n'aurait pas été terrifiante, comme s'il s'agissait plutôt d'un avertissement amical
Les cauchemars ont aussi fait leur apparition, Kathy ayant rêvé des meurtres de la famille DeFeo.
Les comportements de chaque membre de la famille ont vite commencé à changer, ce qui a rendu lacommunication difficile entre eux
George se réveillait toutes les nuits à 03h15 ?
Pas à la minute près, mais entre 3h et 3h30, chaque nuit.

George coupait du bois à longueur de journée ?
Souvent, car le froid était tenace malgré le feu. George était préoccupé à l'idée de manquer de bois donc en hachait de plus en plus – en aucun cas il a obligé son fils aîné à tenir les bûches
Missy Lutz avait une amie imaginaire qui s'appelait Jodie.
Ce n'était pas une petite fille, Jodie pouvait prendre plusieurs formes. Kathy et George se sont posés de sérieuses questions le jour où leur petite fille de 5 ans leur a dit « Jodie m'a dit que jamais nous ne quitterons la maison. »

George se sentait possédé ?
Son attitude a changé de manière négative, mais pas de là à menacer ou vouloir tuer sa famille. George se sentait très nerveux et en perdait son sens de l'humour

Qu'est-il arrivé la dernière nuit, le 14 janvier 1976 ?
Les Lutz ont quitté la maison en pleine journée avec leur chien – sans l'oublier – et n'ont jamais dit avec précision ce qui s'était passé mais apparemment, leur dernière nuit avait été plus effrayante que les précédentes. Les meubles auraient bougé, les portes et fenêtres s'ouvraient et claquaient, des bruits venaient de la cave… Il y aurait eu des traces de pas sur le matelas du lit de George et Kathy. Le lendemain, ils ont appelé le père Ray qui a leur a demandé pourquoi ils restaient dans cette maison. Réalisant qu'ils n'y retourneraient pas et refusant de repasser une nuit comme la précédente, ils décidèrent de partir
Les murs ont-ils saigné ?
Non !

Les propriétaires suivants ont-ils vécu des faits similaires ?
Rien de surnaturel n'a été signalé, les propriétaires actuels se plaignant juste de l'apparition de... touristes. On peut quand même signaler que pas un occupant n'est resté plus de 10 ans (c'est déjà plus que 28 jours !), qu'il y a eu des divorces, une mort d'overdose et qu'il semblerait que l'une des victimes du 11 septembre 2001 ait vécu dans la maison. Qui a dit que Ben Laden était responsable des attentats ?!

_________________




"La mort n'est que le debut de la vie"
avatar
Ghost-Spirit
Fondateur
Fondateur

Féminin Bélier Rat
Messages : 747
Date de naissance : 17/04/1984
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 33
Localisation : Entre ici et le paradis.......

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maison d'amityville

Message par Ghost-Spirit le Ven 21 Mai - 20:26

Amityville : George Lutz est mort


L'ancien propriétaire de la célèbre maison hantée d'Amityville, George Lutz, est décédé le 8 mai 2006 suite aux complications d'une longue maladie. Écran Large est l'un des derniers médias à qui il a accordé une interview par téléphone et c'est bien sûr avec beaucoup de peine que nous avons appris la nouvelle.

George travaillait sur un livre qui devait présenter de nombreuses photos inédites de son ancienne maison, persuadé qu'on y voyait des visages cachés. Peut-être ses enfants prendront-ils le relais... Par ailleurs, George était en procès avec la MGM, qui ne s'était pas gênée pour utiliser son nom et le faire passer pour un cinglé psychopathe dans le remake sorti l'année dernière. Georges Lutz était un homme calme, sympathique, non dénué d'humour et en tout cas très éloigné de l'image qu'on peut avoir de lui en regardant ce remake. Paix à ton âme, George, et fais attention à ne pas t'installer n'importe où, là-haut...
Sources écran large

_________________




"La mort n'est que le debut de la vie"
avatar
Ghost-Spirit
Fondateur
Fondateur

Féminin Bélier Rat
Messages : 747
Date de naissance : 17/04/1984
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 33
Localisation : Entre ici et le paradis.......

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maison d'amityville

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum