Devil Angel
Connectez vous et accédez à tout notre contenue Smile
Ce forum peut avoir du contenu qui pourrait choquer les personnes non averti.

Glastonbury: La légendaire Avalon (?)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Glastonbury: La légendaire Avalon (?)

Message par Invité le Mer 13 Jan - 23:02

Le tor de Glastonbury domine les plaines sans reliefs des Levels, en plein Somerset: le clocher ruin » qui en couronne le sommet forme un repère facilement reconnaissable.


Glastonbury, site d'un des premiers établissements chrétiens, baigne dans les traditions les légendes et les mythes romanesques. Les romantiques seront attirés par les légendes du Roi Arthur, les pélerins le seront par l'héritage des premiers chrétiens, les mystiques y chercheront la vérité sur le Saint-Graal, et les mystiques y chercheront le zodiaque qui serait, dit-on, tracé a fleur de sol.


La premiere donnée certaine se situe vers 705, lorsque le Roi Ine y fonda un monastere qui allait devenir au Xeme siècle une maison bénédictine. Les fouilles archéologiques ont mit au jour des traces de bâtiments plus anciens construits en acacia et en torchis. Puis, au fil des siècles, des constructions de pierre furent érigées, dont on ne distingue plus que le tracé. Il demeure cependant des vestiges importants de la chapelle principale de l'abbaye, bâtie au XIIIeme et XIVeme siècles et qui garde une aura de mystere particuliere.


Rattachée a l'abbaye, la chapelle de la Vierge, du XIIeme siècle, s'élève sur le site d'une église antérieure incendiée en 1184. C'est la « Vieille Eglise », élevée selon la tradition, par Joseph d'Arimathie, l'homme qui enveloppa le corps de Jésus et le mit au tombeau. La légende veut que Joseph d'Arimathie, ayant quitté la Palestine, soit arrivé a Glastonbury où il aurait fondé cette église. Une autre légende narre son arrivée en bateau jusqu'à la colline de Wearyall où il s'appuya sur son bâton pour prier: ce bâton prit racine et devint le Glastonbury Thorn, une épine qui fleurit encore a Pâques et à Noël dans l'enceinte de l'abbaye !


Le tombeau du Roi Arthur


Mais le plus grand mystère de Glastonbury tient dans cette question: le Roi Arthur est-il enterré dans les terres de l'abbaye? Le témoignage des moines qui auraient découvert ses restes et ceux de son épouse Guenièvre en 1190 laisse planer une grande incertitude, les conclusions actuelles donnant à penser qu'Arthur aurait été enseveli près de Bridgend, dans le Sud du Pays de Galles.

Après sa derniere bataille, Camlann, dont la localisation reste inconnue à ce jour, le roi mourant est emmené dans l'île mystique d'Avalon. Il ordonne à Bedivere de faire disparaître Excalibur, mais lorsque le chevalier la jette dans un lac, une main sort de l'eau et s'en empare.

Où eut lieu cet étrange événement?

La tradition la plus populaire veut que ce fût a l'étang maintenant asseché de Pomparles Bridge, près de Glastonbury.

Lors de la reconstitution de l'abbaye après l'incendie de 1184, les moines chercherent le tombeau. A deux metres de profondeur, ils découvrirent une dalle de pierre et une croix de plomb portant l'inscription: « HIC JACET SEPULTUS INCLITUS REX ARTURIUS IN INSULA AVALONIA », en francais: « ci-gît le renommé roi Arthur dans l'île d'Avalon ». A 2,70 metres environ au-dessous de la dalle, un cercueil creusé dans un tronc d'arbre contenait les ossements d'un homme au crâne fracassé, ainsi que des ossements plus petits, reconnus comme ceux de Guenièvre grâce a une mèche de cheveux blonds trouvée a côté.


Un archéologue anglais, Ralegh Radford, confirma en 1962 qu'une sépulture avait bien été découverte mais qu'il était impossible de prouver à qui elle appartenait.


Le puits du Calice


Au pied du Tor se trouve une vieille fontaine. Le bruit de la source rappelle étrangement les battements d'un coeur humain. Comme les eaux sont teintées en rouge par l'oxyde de fer, cette fontaine est appelée la Source du Sang. Elle est surtout connue, cependant, sous le nom de puits du Calice, car une tradition veut que le Saint-Graal y soit caché. Ce vase légendaire, celui-là même que J ésus utilisa lors de la Cène, aurait été apporté en Angleterre par Joseph d'Arimathie. Le Graal avait, disait-on, des pouvoirs miraculeux. Après sa disparition, il fut vainement recherché par les Chevaliers de la Table ronde du Roi Arthur.


Peut-être les légendes de Glastonbury n'ont-elles pas de fondement, mais elles ont donné a cette région une aura de mystere. Malgré les changements survenus depuis lors, Glastonbury reste, comme disait Guillaume de Malmesburry, chroniqueur du XIIeme siècle, « un sanctuaire céleste sur la terre ».

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Glastonbury: La légendaire Avalon (?)

Message par Ghost-Spirit le Jeu 14 Jan - 12:39

Merci d'avoir poster, merci d'être la ca va me donne la motivation de continuer.....

_________________




"La mort n'est que le debut de la vie"
avatar
Ghost-Spirit
Fondateur
Fondateur

Féminin Bélier Rat
Messages : 747
Date de naissance : 17/04/1984
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Entre ici et le paradis.......

Revenir en haut Aller en bas

Re: Glastonbury: La légendaire Avalon (?)

Message par Invité le Jeu 14 Jan - 14:20

mais c'est normal Ghost ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Glastonbury: La légendaire Avalon (?)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum